Personne désorientée

Un malade, c'est toute une famille qui a besoin d'aide.

La famille comprend les enfants, les frères et sœurs, nièces et neveux... En se référant au nombre estimé actuellement de 860 000 malades en France et en considérant une moyenne de 3 cellules familiales autour d'un malade, ce sont plus de 2 580 000 personnes qui sont concernées plus ou moins directement par la maladie d'Alzheimer. C'est un problème majeur de société.
Dans les pays occidentaux, la famille a des ressources limitées en temps pour offrir à la personne malade le soutien dont elle a besoin de façon de plus en plus continue au fur et à mesure de l'évolution de la maladie. Pourtant, dans 70 % des cas, c'est la famille qui prend en charge la personne malade et lui permet de rester à domicile.
On a pris conscience de l'apport considérable de ces aidants "naturels" et les professionnels se rendent compte que l'"Aide aux aidants" est probablement une des manières de répondre à cet énorme défi de santé publique.
Information, formation, groupes d'entraide, possibilités de répit (accueils de jour, ou pour des périodes déterminées) sont les principaux moyens de permettre aux proches de se ressourcer et de faire face à leur tâche avec efficacité et humanité.

 

La consultation mémoire permet d'évaluer de façon précise les capacités cognitives des personnes.

Elle est assurée par une équipe multi-disciplinaire spécialisée dans le diagnostic et le traitement des troubles cognitifs.

 

Obtenir de l'aide

Beaucoup de personnes ont du mal à demander de l’aide et à accepter d’en recevoir. Elles veulent être autonomes et pensent pouvoir reporter toujours plus loin leurs limites. Certaines personnes croient que demander de l’aide signifie un échec. Il est très important que vous sachiez que, seul, vous ne pouvez vous occuper d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an et pendant des années.

  • Soutien

Vous aurez probablement besoin de partager vos réflexions et vos sentiments avec d’autres. Les autres peuvent être des voisins, des amis, des membres de la famille ou des réunions de familles concernées dans les antennes locales du mouvement FRANCE ALZHEIMER ou de l'A.F.A.D... Les familles de malades d’Alzheimer offrent un appui inestimable. Lorsque vous participez à l’un de ces groupes, vous vous retrouvez parmi des personnes qui comprennent la maladie et qui savent très bien ce que vous vivez. Le groupe peut vous offrir des conseils pratiques sur les soins à donner et des informations sur les ressources offertes. Vous y rencontrez entraide et soutien moral.

Guide de la maladie d'AlzheimerTélécharger le Guide alzheimer

  • Le guide de l'aidant familial

Faisant suite aux travaux de la conférence de la Famille 2006, le Guide de l’aidant familial, outil pratique destiné à faciliter l’action au quotidien de tous ceux qui consacrent une grande partie de leur temps à un proche dépendant, âgé ou en situation de handicap, vient de paraître.

Simple et concret, ce document réunit toutes les informations sur les droits des aidants et de leur proche dépendant. Il indique les interlocuteurs auxquels chacune et chacun peut s’adresser pour trouver de l’aide.

Le guide propose également un exemple de « carnet de l’aidant ». Ce carnet doit permettre à chaque aidant d’organiser ses activités et son temps auprès de la personne âgée ou handicapée dont il s’occupe, voire d’y répertorier ses expériences. Il pourra ainsi se constituer une « mémoire personnelle » de l’aide apportée.

Enfin ce guide fournit les renseignements nécessaires aux aidants qui souhaiteraient, par la suite, valoriser leurs années passées auprès d’un proche.

Guide de l'aidant familialTélécharger le guide de l'Aidant familial

  • Les mesures de protection

La loi du 3 Janvier 1968, soucieuse de respecter le principe de solidarité familiale, prévoit que la mesure de protection soit attribuée en priorité à la famille.
L’exercice d’une mesure de protection est une charge de droit pour les parents et alliés (alliance : lien juridique existant entre un époux et les parents de son conjoint).

La protection passe par la perte de certains droits : plus la protection est forte, plus la perte de droits est importante.

Orientation des malades et des familles
Guide d'aide à l'orientation des malades et des familles.

 

http://www.plan-alzheimer.gouv.fr/-bretagne

 

 

 

 

Les trois régimes de protection existant actuellement :

Des associations pour aider les familles :

A.F.A.D. 56

Maison de la Famille
47 rue Ferdinand Le Dressay
56000 VANNES
Tél. : 02.97.37.11.35

L'A.F.A.D.56 est accessible à tous avec des prestations le plus souvent gratuites.
La maladie d'ALZHEIMER plonge, bien souvent, ceux qui la subissent dans la solitude. On n'ose plus sortir avec le malade, on ne reçoit plus d'amis, on ne comprend pas ce qui se passe... Les membres de l'AFAD connaissent bien la vie des familles confrontées à ces expériences douloureuses. C'est pourquoi elle vous invite à la rejoindre pour être plus fort, plus soutenu, pour ne pas sombrer dans un épuisement total. 

L'association est animée soit par des bénévoles qui ont été confrontés à la maladie d'ALZHEIMER soit par des professionnels de santé qui connaissent bien cette maladie.

 

FRANCE ALZHEIMER & Maladies apparentées MORBIHAN

Maison de la Famille
47 rue Ferdinand Le Dressay 
56000 VANNES
Tél. : 07 83 43 13 00

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

http://www.francealzheimer.org/

 

Fondation Médéric Alzheimer
30 rue de Prony - 75017 Paris   -  Tél. 01 56 791 791 Fax. 01 56 791 790
Courrier électronique : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
http://www.fondation-mederic-alzheimer.org/

Apporte son aide aux aidants des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés liés au vieillissement.

 

UDAF du Morbihan - Unions Départementales des Associations Familiales

47, rue Ferdinand-le-Dressay BP 74  - 56002 VANNES Cedex  -Tél. : 02 97 54 13 21 Fax : 02 97 47 81 74
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  • Les temps de répit :

  • Des solutions de répit pour les aidants et les personnes atteintes de la maladie d'alzheimer, ou troubles apparentés.

  • Situés à l'EHPAD de Beaupré Lalande, 26 rue du RCIM, 56000 VANNES   contact Par téléphone au 02.97.01.38.75 de 9h30 à 18h

  • Le premier rendez-vous proposé par le coordonnateur ou la psychologue permet d'échanger sur la situation de la personne malade et de l'aidant. Ce temps d'écoute permet d'évaluer le besoin de répit et d'orienter vers des dispositifs d'aide.

L’avenir

Aussitôt que vous commencez à prendre soin d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer, vous devez commencer à planifier l’avenir immédiat et à envisager ce qui vous attend, le malade et vous.
Il se peut que vous arriviez au point où il devient impossible de continuer à lui donner des soins à la maison et il devient donc nécessaire de trouver la solution la plus pertinente pour lui : le faire accueillir dans un établissement spécialisé, dans un domicile partagé Personne ne sait à quel moment cette situation peut se produire, mais il est important de vous préparer à cette difficulté qui n’est pas un échec, mais une étape dans l’évolution de la maladie.

 

logo-una

 

 

notre-conseil

Agrément préfecture

qualité SAP 493404941

du 01/01/2012